Derniers jours a Kathmandu…

Avant de parler de mon arrivee en Inde, recit de mes derniers jours au Nepal…


Mon avion devant decoller a Kathmandu, je quitte le Chitwan pour retrouver la capitale et ses rues au spectacle incessant. C’est etrange de quitter un pays que l’on a reve, imagine, idealise pendant si longtemps. Satisfaction infinie du reve enfin realise, mele a l’envie d’y revenir avant meme d’en etre partie…

Je retourne dans la meme guesthouse qu’a mon arrivee, dans le coeur historique de la ville. A ma grande surprise, beaucoup de commercants du quartier me reconnaissent et m’arretent d’un “Tu es revenue ? Tu aimes trop Kathmandu et tu ne veux plus partir ? ” C’est comme ca que je passe ma derniere soiree avec Sagu et Nimar , les deux gerants d’une boutique de bijoux, qui, apres avoir appris que je quittais le Nepal le lendemain, m’invitent a manger. L’un est hindou et parle a peine l’anglais ce qui nous vaudra plusieurs parties de rire. Le second est musulman et a grandi en Inde. L’occasion pour moi d’en apprendre un peu plus sur le pays que je m’apprete a visiter…

Le matin de mon depart, je decide de faire une derniere fois le tour de Durbar Square, quartier qui a definitivement gagne sa place a la tete du “Top 10″ des endoits de la capitale que je prefere. Delicieux spectacle qui met en scene tous les contrastes du Nepal. Les hommes d’affaire s’arretent pour prier dans des temples aux allures medievales, les swamis , entre deux benedictions, repondent a leurs portables, les enfants jouent a cache-cache au milieu des mandirs…

Parmi eux, il y a Banita, sa petite soeur Shameli sur le dos, qui m’arrete et amorce la conversation.

Elle propose de me guider dans les rues la ville. Je lui explique que je quitte le Nepal dans l’apres-midi et que Kathmandu, j’en ai deja fait plusieurs fois le tour. Elle decide alors de m’emmener dans un restaurant qui “fait la meilleure cuisine du Nepal” (j’apprendrai par la suite que son oncle en est le gerant ;-) Et je me retrouve a manger un dal bath (melange de riz et de lentilles) a 9 heures du matin… Je ne sais pas si c’est parce que c’etait mon dernier vrai repas neplais, ou parce qu’effectivement l’oncle de Banita etait un genie culinaire, mais ca restera l’un des meilleurs repas que j’ai pris au pays de l’Himalaya. La compagnie de Banita, curieuse et enjouee y est surement pour beacoup. Malheureusement, mon appareil photo etait deja enterre sous plusieurs kilos de fringues quelques part au fond de mon sac. Je propose donc a Banita de m’accompagner jusqu’a mon hotel et on passe le reste de la matinee a poser devant l’objectif.

A l’heure de mon depart, elle demande a m’accompagner a l’aeroport. Elle m’explique qu’elle n’y est jamais allee, qu’elle regarde souvent les avions passer dans le ciel mais qu’elle n’en a jamais vu de pres. On monte donc toutes les deux dans un taxi apres avoir depose Shameli chez elle. Apres avoir fait le tour de l’aeroport, Banita me donne son adresse et reprend le taxi en sens inverse.

Et moi, je rejoins l’Inde. Dans un avion que Banita aura surement regarde passer dans le ciel de Kathmandu…

21/08/2008

2 Réponses pour “Derniers jours a Kathmandu…”

  1. Redigé par Cécile:

    Namaste !
    C’est la fin de la première partie de ton périple, et j’ai l’impression que tu y a trouvé tout ce que tu cherchais, et même bien plus encore…
    Pourvu que l’Inde et ses habitants soient une surprise aussi agréable. Bon voyage ma petite Leï !
    PS: désolée pour le silence radio de ces dernières semaines mais j’étais coincée au fin fond du pas de calais (donc sans internet). Un mail plus complet t’accueillera à l’atterrissage)
    BISOUS

  2. Redigé par maman:

    coucou ma chèrie. Ainsi juequ’au bout tu auras fait de supers rencontres.CES DEUX PETITES FILLES SONT MAGNIFIQUES,et tu as du vivre des moments intenses plein de spontanèitè TUcommences à avoir un estomac “blindè”car manger du riz et des lentilles à 9heures ,il faut le faire!!!!!ce dèpart du Nèpal a je crois pour toi un gout de reviens y.bisous et bonne route vers l’Inde.Je t’aime

Laisser un commentaire